Conduire en Thaïlande.

Conduire en Thaïlande demande de connaitre certaines règles.vitesse12km

Le meilleur moyen de se déplacer, de voir et de connaitre la Thaïlande est de le faire en voiture, donc de savoir y conduire une voiture.

Si vous restez dans une île ou une station balnéaire une moto ou un scooter seront idéale.

Avoir une voiture est à mon avis indispensable pour visiter toute la Thaïlande sauf Bangkok où elle est absolument inutile.

 

En prenant conscience que nous sommes responsable de nous même et de ce qui peut nous arriver, la conduite en Thaïlande ne pose aucun problème, mais beaucoup d’occidentaux qui sont habitués à être traités comme des demeurés et à suivre les règles dictatoriales qui leur sont imposées dans leur pays, auront du mal avec la grande liberté qui règne ici.

Savoir conduire une voiture est connu de beaucoup, mais conduire une voiture en Thaïlande nécessite de connaitre certaines règles et habitudes qui ne sont pas évidentes à priori. La conduite réserve beaucoup de surprises.

La conduite en Thaïlande nécessite de faire attention, de savoir être maitre de son véhicule et de s’attendre à beaucoup d’imprévus.
Contrairement à l’occident où la moindre transgression des règles vous fait apparaitre comme un criminel qu’il faut châtier, en Thaïlande chacun est responsable de ce qu’il fait et de ce qui lui arrive. Cette liberté permet à chacun de prendre ses responsabilités et à certains d’exagérer. Les débordements sont sans doute regrettés mais la personne n’est pas jugée mauvaise pour autant. Cet agrément de vie entraine qu’il faut faire attention aux comportements des autres qui ne sont pas forcement les mêmes que les nôtres.

Tout d’abord, il est important de savoir que les règles, les obligations et les interdictions ne sont pratiquement jamais appliquées ni respectées.

La première règle est que la conduite se fait à gauche comme en Angleterre, mais il est fréquent de voir des véhicules de toutes sortes qui ne respectent pas cette règle. Vous roulez sur la file de gauche comme il se doit, mais vous verrez beaucoup de véhicules venant face à vous sur votre file et qui vous obligent donc à vous déporter sur la droite et cela même sur les autoroutes.

La deuxième règle est que les limitations de vitesse ne sont jamais respectées. Si beaucoup de personnes ne respectent pas les limitations de vitesse, beaucoup d’autres peuvent rouler à des vitesses incroyablement lentes. D’ailleurs quand j’avais appris à conduire à une amie, cela n’a jamais posé de problème qu’elle ne dépasse pas les quarante kilomètres à l’heure.

La troisième règle qui nous parait évidente mais qui ne l’est pas est que sur une route à deux voies, il y a deux filles de véhicules. Non, il y en a souvent trois voir parfois quatre véhicules qui se croisent ou se doublent.

Sur les principaux axes les indications sont écrites en thaïlandais et dans un anglais approximatif, mais sur toutes les petites routes et dans beaucoup d’agglomérations tout est écrit en thaïlandais. Si vous faites un plan de route et que vous n’avez pas de GPS, faites votre parcours avec les numéros des routes.

Les routes thaïlandaises sont assez bonnes en général, mais vous pouvez avoir des endroits très dégradés et des gros trous que rien n’annonce.

Il est facile d’observer que les distances de sécurité ne sont pas respectées. Et comme personnellement, je les respecte, cela provoque la réaction du conducteur qui me suit de se coller à mon pare-choc arrière quelque soit la vitesse où nous roulons.

À priori, avant de changer de file pour doubler ou pour toute autre raison, le conducteur s’assure qu’il a la place de le faire. Non ici, à partir du moment où il y a un espace même de deux mètres entre deux véhicules, celui qui désire changer de file le fera.

Une autre règle qui parait évidente est qu’un panneau d’interdiction de doubler comme une ligne jaune ou encore plus une double ligne jaune fera que personne ne double. Et bien non, apparemment cela n’empêche personne de doubler.
Vous pouvez avoir une double ligne jaune et vous sentir en sécurité dans votre file : vous avez tord car au sommet de la côte, vous vous retrouver face à un énorme camion qui vient en sens inverse et est en train de doubler. À vous de l’éviter!

Il est important de savoir que la priorité est au plus gros et à celui qui a le plus de culot. D’ailleurs cela est valable pour toute personne. Le gros camion a priorité sur le petit ou sur l’autocar, qui a lui même la priorité sur la camionnette, qui a elle même la priorité sur la voiture, qui a elle même la priorité sur les motos, qui ont elles mêmes la priorité sur les vélos, qui ont eux-même la priorité sur les personnes.
Comme les thaïlandais sont très courtois, il y a une règle qui est celle de l’évitement. Dans les rues personne ne bouscule une autre personne. La règle est d’éviter celui qui risquerait de vous bousculer. Un piéton va donc se déporter pour laisser passer un vélo, une moto ou tout autre que ce soit dans une rue ou sur un trottoir. Éviter l’autre par respect de sa personne se remarque particulièrement avec les prêtres qui ne doivent pas être en contact charnel avec une femme; ce n’est pas le prêtre qui évitera une femme ou changera son trajet, ce sont toutes les femmes qui éviteront ce contact par respect du prêtre et de ce qu’il représente. Cette notion de respect, fondamental en Thaïlande est difficile à comprendre et à intégrer pour un occidental, pourtant il est bien utile lorsque l’on conduit un véhicule en Thaïlande.
Une autre règle thaïlandaise est d’éviter les agressions; il n’y aura donc pas de coup de klaxon pour que vous vous poussiez. Le klaxon sert ici aux taxi ou aux bus qui cherchent des clients, à un véhicule qui vous prévient de sa présence, à une ambulance ou véhicule de secours qui veut aller vite mais n’est pas utiliser comme une agression envers l’autre. Il y a une exception dans l’utilisation du klaxon puisque sur certaine ligne de bus, le chauffeurs sont des chauffards et conduisent n’importe comment et klaxonnent facilement pour dire aux autres de se pousser. Sinon, j’ai lu qu’il valait mieux éviter de klaxonner pour exprimer son mécontentement envers un autre si l’on voulait éviter de se retrouver avec une balle dans la tête.
Une utilisation du klaxon qu’il vaut mieux pratiquer est lorsque vous n’avez aucune visibilité. Cela se produit le plus souvent sur des petites routes en haute de certaines côtes où il est impossible de voir la route et s’il y a quelqu’un ou quelque chose dessus. Cela parait étonnant mais cela existe. Même en roulant au pas, c’est un des rares moments où je ne me sens pas à l’aise; le kaxon ne me rassure pas mais m’a permis d’éviter des collisions ou d’écraser un animal.
Les règles de respect et de non confrontation sont valables partout en Thaïlande sauf à Ko Samui qui est complètement pourri par les occidentaux et aussi dans une moindre mesure dans l’île de Phuket où les étrangers essayent d’imposer leurs mauvaises manières et le non respect qui les caractérisent.

Il est aussi important de constater qu’apparemment les thaïlandais n’ont pas la conscience de l’autre. Si quelqu’un veut s’arrêter à un endroit il le fait, que cela puisse bloquer une route, gêner ou être dangereux n’a pas l’air de lui venir à l’esprit.
Et s’il voit un magasin qui l’intéresse ou s’aperçoit au dernier moment qu’il est arrivé, il va s’arrêter net sans penser à vous qui le suivrez. Ainsi, il est courant de n’avoir plus qu’une seule voie sur une route à quatre voies car chacun s’est arrêté là où il allait mais n’as pas pris la peine de faire dix mètres pour éviter de bloquer la rue.

Dans votre prudence, vous allez attendre d’avoir une certaine visibilité et la place pour doubler un camion et dès que vous avez cette visibilité, vous voulez entamer votre dépassement. Attention car très souvent un véhicule qui se trouvait derrière vous se retrouve à votre côté en train de doubler car il s’est aussi aperçu de cette possibilité de doubler et si vous n’y prenez pas garde, vous aller avoir un accident. Cela vous empêchera souvent de profiter de l’occasion de doubler qui s’est présentée, mais c’est ainsi.

En principe si vous roulez sur une route à quatre voies vous devez circuler sur la voie de gauche, mais ce n’est pas le cas; presque tous les autocars, tous les minibus et beaucoup d’autres circulent sur la voie de droite pour ne pas avoir à changer de file et parce que ces voies sont souvent en meilleur état. Pour les doubler, vous devez donc le faire souvent par la gauche contrairement à ce que le code de la route vous préconise.
Par contre, faites attention à ne pas rouler sur la voie de droite sur une route à quatre voie car comme vous êtes un farang (un étranger), c’est une bonne source de revenu pour les policiers.

Une autre chose inhabituelle pour nous est que sur les routes à quatre voies, il y a des endroits pour faire demi tour. Cela entraine que des véhicules très lents se mettent sur la voie de droite car il va y avoir un endroit pour faire ce demi tour. Cela entraine aussi que le gros camion avec remorque qui est en train de faire son demi tour bloque toutes les voies de circulation.
Ces endroits prévus pour faire des demi tour sont signalés et marqué U-turn, mais vous pouvez avoir beaucoup de véhicules ou autres qui viennent du terre plein d’une route à quatre voies comme les motos, les véhicules 4×4, les vaches ou les buffles, …

Méfiez vous de tous les véhicules qui peuvent ne pas respecter les priorités et déboucher d’un chemin ou démarrer sans regarder. Cela est particulièrement vrai pour les motos taxi et les touristes en moto qui font vraiment n’importe quoi.

limitation-de-vitesse-Bangkok-Thailand-138.jpg À propos des limitations de vitesse, il faut savoir que comme dans beaucoup de pays, elle ne correspondent pas à une nécessité mais sont assez farfelues. Elles permettent sans doute comme dans beaucoup d’autres pays de dire que s’il y a un problème cela est du à un excès de vitesse. Sur les routes normales, je crois que la limite est de 80 km/h et dans les agglomérations de 50 km/h, dans des courbes larges où l’on passe sans problème à 100 km/h la limite est souvent de 60 km/h, dans des courbes un peu plus serrées où l’on passe sans problème à 70 km/h elle est de 30 km/h et dans certains endroits, j’ai vu du 21 km/h et même 12 km/h. En tout cas elles ne sont pas respectées par beaucoup de véhicules.
J’ai trouvé ce panneau pour indiquer les vitesses limites dans Bangkok rue Charoen Nakon mais je ne sais s’il correspond à cette rue ou à toutes les rue de Bangkok ou à toutes les routes de Thaïlande!

Il semblerait que les règles de responsabilités internationales ne soient pas pratiquées ici.
Il y a une notion de la première personne présente (ainsi si vous doublez quelqu’un elle était là avant vous et si au moment où vous la doublez elle déboite et vous cogne, c’est apparemment elle qui est en droit puisqu’elle était là avant vous).
De toute façon puisque vous êtes farang, à priori ce sera vous qui serez en tord, voir : accident à Ko Samui où il est écrit « j’ai assisté à un procès,… , le farang n’était pas en tort, …, mais l’avocat de la partie adverse a dit « si le farang n’était pas la il n’y aurait pas eu d’accident », …, c’est gros, mais c’est comme cela »
Une autre règle à suivre absolument  » si vous assistez à un accident où vous n’êtes pas impliqué et que vous êtes en voiture, surtout ne pas s’arrêter pour porter secours en tant que bon samaritain, car vous risquez d’être impliqué et en faute sans savoir ni pourquoi ni comment  »
En cas d’accident, ne jamais proposez de payer quoi que ce soit car cela prouverait votre culpabilité. Vous vous retrouveriez alors souvent face à certains policiers qui profiteront de votre innocence pour eux aussi avoir une part de magot.
Il faut savoir qu’en Thaïlande il n’y a pas de constat amiable. À priori, en cas d’accident, il est conseillé de ne rien bouger avant qu’une personne de l’assurance vienne pour faire les papiers. Et ce qui est étonnant, c’est qu’une personne de l’assurance va venir dans moins d’une demi heure pratiquement partout.
En cas de problème comme pour tout appelez la Tourist Police au téléphone (n° 1155)

En principe lorsque l’on conduit, on doit avoir son permis et une assurance. Pourtant en Thaïlande, beaucoup de personnes ne passent pas leur permis (qui pourtant presque partout) peut s’acheter pour deux mille baths et beaucoup roule sans assurance.
De même en moto, le casque est obligatoire mais vous verrez peu de personnes qui suivent cette obligation et comme il peut y avoir jusqu’à quatre personnes sur la même moto, imaginez les dégâts et le coût si vous avez un accrochage avec eux.

La police peut parfois vous arrêtez parce que vous avez fait quelque chose d’interdit ou pas. De toute façon, cela va vous couter de l’argent. Le policier vous demande votre permis et puis vous explique que vous devez aller le chercher au poste de police en payant l’amende. Le mieux est de lui dire que vous préfèreriez payer cette amende à lui car vous avez de la route à faire et n’avez pas envie d’attendre jusqu’à ce qu’il retourne au poste de police. J’ai eu ce cas et il m’a alors dit de lui donner deux cents baths, soit la moitié de l’amende qu’il m’avait annoncé (je ne m’étais soi disant pas assez rapidement rabattu sur la file de gauche après un dépassement).
Vous pouvez aussi vous faire arrêter pour excès de vitesse, surtout sur le autoroute près de Bangkok. Et cela même si vous êtes dans une file de voiture où tous les véhicules roulent à la même allure. C’est normal car d’une part, les policiers ne se permettront jamais d’arrêter une grosse ou belle voiture car à priori c’est quelqu’un de respectable qui la possède et d’autre part, vous êtes un farang, donc vous avez de l’argent et il est normal que ce soit vous qui payez l’addition (même si vous avez une voiture bas de gamme et que vous suiviez une Rolls).
Mais quand je constate qu’en trois ans de conduite en Thaïlande, j’ai eu moins à débourser que pour une journée de parcmètre aux Champs Élysées ou un péage de Paris à Avignon, je trouve que le prix pour rouler est vraiment peu élevé!

Un conseil : Ne faites pas comme tous les inconscients que j’ai pu voir à Phuket ou à Ko Samui qui roulent à moto sans casque, souvent avec un simple maillot de bain et pieds nus. Certains louent même des grosses motos et sont fiers de leur démarrage ou de leur vitesse excessive; sans doute font-ils la fortune des trois hôpitaux de Ko Samui puisque c’est l’île où il y a le plus d’accidents mais la plupart des assurances ne les prennent pas en charge puisqu’ils n’ont pas respectés les règles!!! Sachez qu’aucune ambassade ne vous avancera d’argent et qu’aucun hôpital ne vous laissera sortir avant que vous n’ayez payer la note et surtout ils ne vous feront aucun soin avant d’avoir eu une garantie de paiement.

Un autre conseil : Évitez de prendre le volant la nuit. D’abord les routes sont souvent peu éclairées et ensuite beaucoup de véhicules roulent sans lumière; sans compter que les piétons, le buffles, les vaches et les chiens se voient difficilement dans la nuit. De plus, c’est la nuit où il y a le plus de conducteurs ivres.

Une bonne chose à savoir, ici un appel de phare ne veut pas dire à l’autre qu’il peut passer mais simplement j’arrive.

Autre chose qui ne semble pas évident : la ceinture est obligatoire pour les passagers avant d’un véhicule. Cela parait étrange quand il y a parfois une vingtaine de personnes à l’arrière d’un pick-up ou une centaine dans la benne d’un camion qui n’ont rien pour les protéger mais c’est ainsi. De plus ne pas la mettre arrondira les fins de mois du premier policier que vous rencontrerez car c’est une trop bonne occasion pour lui. Autant, il vous permettra facilement de conduire comme les autres, autant il profitera toujours de ce petit détail !

Pour la location d’une voiture, je conseille de louer auprès d’une compagnie internationale qui a une réputation à défendre. Ne louez pas à n’importe qui car beaucoup n’ont pas d’assurance et vous serez incapable de lire ce qui est écrit. En cas d’accrochage ou d’accident, cela va vous couter une fortune. Personnellement je loue chez Avis et prend l’assurance complémentaire pour tous les risques de la voiture. C’est ainsi que lors d’un accrochage avec une moto qui a déboité lorsque j’étais à coté d’elle en doublant un autobus et que la moto est venu se cogner sur le coté de ma voiture; j’ai réussi à ne pas avoir de problème et cela ne m’a rien coûté même si j’ai été considéré en tord : Une personne envoyé par la compagnie d’assurance est venue tout régler, elle est venue en moins d’une demi heure alors que j’étais au milieu de nulle part.

Tout ce que je décris ici est fonction de mon expérience et vous pouvez en conclure qu’il est difficile de conduire en Thaïlande. Et bien non, cela n’est pas difficile si vous savez être responsable de ce que vous faites et si vous acceptez que chacun peut avoir une façon de faire différente de la votre.

Donc sachez profiter des avantages d’avoir une voiture en tenant compte qu’en Asie aucune de nos références occidentales n’est valable.

 
 
Je complète mon article pour vous dire qu’il faut spécialement se méfier des fous du volant qui ne respectent rien et qui malheureusement ne risquent presque rien.
Il est courant de lire dans les journaux l’attitude irresponsable et ignoble de certaines personnes qui se pensent au dessus des lois :
Comme cette jeune fille de seize ans qui a percuté un minibus et a tué neuf personnes. Cela à fait un petit scandale car un passant l’a filmée téléphonant après le choc sans paraitre affectée ni s’intéresser au sort de ses victimes et que ce passant à diffuser le film sur les réseaux sociaux. D’après ce que j’ai su, la seule punition qu’à eu cette petite jeune fille fut de devoir attendre d’avoir vingt ans pour pouvoir passer son permis. IL faut dire que c’est la fille d’un général!
Dans le même genre l’héritier thaïlandais de la société qui produit le Red Bull a trouvé inadmissible que des policiers viennent sonner chez lui pour lui demander des comptes puisqu’il avait tué un motard de la police en l’écrasant alors qu’il roulait à 160 km/h sur Sukhumvit dans Bangkok.
Vous pourrez penser sans doute que ce n’est pas très différent de la France puisque monsieur Gaissot, ministre des transports qui avait créer le délit de très grande vitesse a fait la même chose dans Paris le lendemain du passage de cette loi. Mais, même si la vitesse était la même ce n’était pas au volant d’une Ferrari et ce n’était pas un motard de la police et je n’ai pas eu l’information que les policiers était venu lui demander des comptes! Vous me direz que c’était en 1999 mais je pense que rien n’a changer : « Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir » comme l’écrivait La Fontaine au 17° siècle.
Mais même si vous faites parti des puissants, cela ne vous rendra pas invulnérables.

En tout cas méfier vous spécialement dans Bangkok et surtout la nuit car sinon vous pourriez vous retrouver avec une voiture comme celle de ce taxi qui semble-t-il a eu beaucoup de chance de ne pas être blessé :
Accident à Bangkok
Accident à Bangkok

5 réflexions au sujet de « Conduire en Thaïlande. »

  1. Bonjour, j’ai beaucoup apprécié votre article, il est dans les détails.
    C’est á conseiller pour tous ceux qui veulent louer un véhicule sans chauffeur en Thaïlande. Je vie en Thaïlande, je suis véhiculé et sur notre site internet nous louons un chauffeur á disposition avec un véhicule adapté aux familles nombreuses. Pour limité les risques de gacher ses vacances.
    Merci lovethai.

  2. bonjour et merci de nous avoir fait partager votre expérience et d’avoir prit le temps d’écrit tout ses conseils précieux pour tout les voyageurs qui pourront en avoir besoin comme nous encore merci

  3. I wanted to type a quick ceommnt so as to thank you for all of the lovely facts you are showing here. My prolonged internet search has at the end of the day been honored with awesome strategies to write about with my close friends. I d tell you that most of us readers are quite lucky to live in a superb network with so many brilliant people with valuable things. I feel truly happy to have come across your webpage and look forward to really more fabulous minutes reading here. Thanks once more for all the details.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*